Evolution du compte PMU

Sujets généraux et divers concernant le PMU ou les sites de paris en ligne, leurs actualités, leurs affaires judiciaires, leurs conflits concurrentiels, leurs statistiques ...
Règles du forum
Règles du forum
-Pas de propos injurieux, racsiste, discriminants...
-Toute personne provoquant le désordre verra son compte supprimé au bout de 3 rappels.
-Un lien est autorisé dans votre signature, de la pub dans vos posts pourra être tolérée mais ne doit pas être la raison première de votre venue sur le forum.
-Les liens vers des sites de mauvaises moeurs seront supprimés (porno,warez,illégaux...).

Evolution du compte PMU

Publicit

Publicité
 

pmu-pmu
Site Admin
Messages : 24
Inscription : mer. sept. 20, 2017 8:22 pm

Evolution du compte PMU

Message par pmu-pmu » dim. oct. 01, 2017 1:25 pm

L'évolution des jeux de hasard et d'argent : le modèle français à l'épreuve

3. Les comptes du PMU

Sur cinq ans, de 1999 à 2005, les chiffres d'affaires du PMU et ses différentes composantes ont évolué ainsi :

Progression globale du chiffre d'affaires du PMU et de ses composantes

Chiffre d'affaires

+ 47,5 %

Gains des joueurs

+ 55,1 %

Part aux sociétés

+ 45,8 %

Charges de fonctionnement

+ 44,8 %

Prélèvements publics*

+ 22,2 %

* En volume

Le détail, par année, de cette progression globale et de l'affectation de ses résultats, a été le suivant :

Progression annuelle des résultats du PMU et de leur affectation

Données

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Total enjeux (PMU + PMH)

(millions d'euros)

5.678

6.023,4

6.406

6.653,3

7.247,8

7.771, 1

8.207

Evolution en %

+ 1,5

+ 6,1

+ 6,4

+ 3 9

+ 9

+ 7,2

+ 5,6

Total du CA (PMU)

(millions d'euros)

5.430

5.782

6.170

6.414

7.021

7.557

8.010

Evolution en %

+ 1,8

+ 6,5 %

+ 6,7

+ 3,9

+ 9,5

+ 7,6

+ 6

Gains des joueurs

(millions d'euros et %)

3.754

69,1 %

4.023 69,6 %

4.343 70,4 %

4.569 71,2 %

5.058 71,9 %

5.478 72,5 %

5.823

72,7 %

Prélèvements publics

921 17 %

954 16,5 %

979 15,9 %

977 15,2 %

1.033 14,7 %

1.083 14,3 %

1.126

14,05 %

Charges de fonctionnement

388 7,1 %

405 7 %

428 6,9 %

427 6,7 %

452 6,4 %

459 6,0 %

475

5,9 %

Part aux sociétés

328 6 %

370 6,4 %

392 6,4 %

410 6,4 %

461 6,6 %

516 6,8 %

566

7 %

Evolution de la part aux sociétés de courses en %


+ 4,4

+ 5,7

- 0,3

+ 7,9

+ 11,9

+ 9,7

Source : sociétés de courses et PMU

Ainsi, depuis le rapport de 2002, la situation du PMU s'est sensiblement améliorée et son chiffre d'affaires n'a cessé de croître.

Après une année 2002 perturbée par le passage à l'euro (+ 4 %), la reprise de la croissance du chiffre d'affaires dès 2003 s'est avérée très forte. La croissance, de 1997 à 2000, n'était que de 3,1 % par an. Elle est passée à + 7,6 % par an entre 2000 et 2004.

Enfin il faut noter que durant toute cette période, au sein d'une croissance forte du chiffre d'affaires, les gains des joueurs et la part des sociétés de courses ont crû beaucoup plus (+ 55,1 % et + 45,8 %) que les prélèvements publics (+ 22,2 %)

Les charges de fonctionnement du PMU et du PMH ont connu une croissance légèrement inférieure à celle du chiffre d'affaires.

Les charges de fonctionnement du PMU et du PMH ont connu une croissance légèrement inférieure à celle du chiffre d'affaires, comme le montre le tableau suivant :

Evolution des charges du PMU

(en milliards d'euros et en pourcentage)


2000

2001

2002

2003

2004

2005

Total perçu

0,901

0,945

0,960

1,028

1,087

1,152

Charges du Pari mutuel urbain

0,431

0,459

0,463

0,472

0,487

0,5

% charges / CA

6,4

6,35

6,39

6,45

6,0

5,9

% d'augmentation des charges


+ 1,1

+ 0,9

+ 1,9

+ 3,2

+ 2

Encouragements

0,318

0,342

0,368

0,376

0,400

0,418

Source : PMU

Les frais de gestion du PMU n'ont augmenté, sur cinq ans, que de 16 %, soit 3,2 % par an, ce qui semble tout à fait raisonnable et conforme aux préoccupations de la Cour des comptes4(*) et du « rapport I » de la commission des finances du Sénat (2002) qui critiquaient la lourdeur et la complexité des prélèvements de l'Etat sur les paris et demandaient au PMU des efforts de gestion.

Pour le ministère de l'agriculture, le redressement du PMU est notable, grâce des réformes de structure, à la réduction (réclamée) de ses effectifs (passant de 2000 à 1.308 en 2005), et à la redynamisation de ses approches commerciales. Le système PEGASE a fini par triompher (non sans mal) et représente maintenant un outil très puissant.

* 4 Rapport public 2001 - chapitre V - Secteur public local - 1 Les relations entre les collectivités publiques et les casinos.



Répondre